Pensée,engagement,existence.

Publié le 23 Décembre 2014

« J'ai fait mon devoir ». « J'ai tenu ma parole ». « J'ai respecté mon engagement ». De nos jours, ce sont des jugements que l'on entend fréquemment. Surtout d'ailleurs pour déplorer que l'un n'a pas été fait, l'autre n'a pas été tenue et le dernier n'a pas été respecté. Dans le champ professionnel, la gestion des ressources humaines préfère la motivation, l'aspiration, et le bien-¬être, à la volonté, l'obligation et le devoir-être. Apparemment, la justification de cette préférence est convaincante: la sphère économique est celle de l'utilité et non de la moralité. De ses compétences, de leur mise en œuvre technique, certes on répond ; de ses désirs et de leur satisfaction, bien souvent on est les meilleurs avocats ; mais de ses choix et engagements, parfois on n’assume pas la responsabilité.

Or peut-¬on ne pas s'engager ? En réalité, en soutenant la thèse qu'exister c'est s'engager, on affirme que l'homme n'est point mais doit se faire. D'abord, il lui faut se penser pour se choisir et ensuite, se réaliser. Ainsi, je ne suis pas ouvrier tourneur-fraiseur, mais je choisis de l'être en faisant ce que les ouvriers tourneurs-fraiseurs doivent faire, c'est-à-dire fabriquer des pièces parfaitement lisses sur une machine-outil. Ainsi, je ne suis pas manager, mais je choisis de l'être en faisant ce que les managers doivent faire, c'est-à-dire accompagner leur personnel et développer son potentiel. Ainsi, je ne suis pas directeur mais je choisis de l'être en faisant ce que les directeurs doivent faire, c'est-à-dire décider et gouverner. Oui, tout être est incontestablement promesse d'être à partir du dessin de son projet; oui, tout être est à faire à partir de la pensée qui décide et oui, tout choix est nécessairement engagement à partir de la valeur de la parole donnée.

Convenons donc que puisque la pensée est d'essence volontaire, elle nous engage dans l'existence à être et à agir. En 1945, Sartre l'avait déjà écrit dans sa conférence intitulée L'existentialisme est un humanisme : l'homme sera tel qu'il se sera fait. Personne ne peut y échapper.

Bruno Guitton Consultant, formateur, professeur de philosophie. Philo conseil.

 

Rédigé par Bruno Guitton

Repost 0
Commenter cet article