Publié le 23 Octobre 2014

On travaille pour satisfaire nos besoins, puis nos désirs. Le travail est donc une contrainte biologique, puis une nécessité anthropologique. Dans la modernité, il implique l'homme dans une course effrénée à la consommation Le projet de Hannah Arendt...

Lire la suite

Rédigé par Bruno Guitton

Repost 0