Conseils de méthode pour l'explication d'un texte philosophique.

Publié le 18 Mars 2008

 

Conseils de méthode pour l’explication de texte

 

 

I-Lecture du texte

 

1)Lecture passive

Lire attentivement le texte 4 ou 5 fois, lentement en respectant la ponctuation.

 

2)Lecture active

Souligner sur la feuille, mots, membres de phrase ou phrases qui ne sont pas a priori saisis.

 

 

II-Analyse préparatoire

 

1) Problématisation

Pour trouver le problème du texte, formuler trois questions. Chacune d’entre elles doit donner lieu à une vérification : tout le texte doit y répondre. Ne reprenez pas exactement les concepts de l’extrait mais essayez déjà de trouver des synonymes !

 

2) Dégagement de la thèse de l’auteur

Quelle est la réponse proposée par l’auteur à ces questions ou la solution au problème qu’il envisage? Faire une petite synthèse de la position de l’auteur où ne figurent que les idées essentielles (10 lignes maximum).

 

3) Plan détaillé du passage et explication

Une partie = une idée essentielle. Vous devez la faire figurer en I avec un titre qui articule des phrases qui l’explicitent.

Repérer les arguments qui ont pour fonction d’expliquer, légitimer, développer cette idée. Vous les faites  figurer en 1), 2) dans votre plan avec un titre où des phrases les présentent.

Nous obtenons : I ( Titre)

                          1) (Titre)

Passez ensuite à l’explication du contenu du 1) en suivant chaque proposition qui le compose. Faites de même avec le reste du texte.

Mais qu’entend-on par expliquer ?

-Définir les concepts, déployer le sens des propositions en repérant leur articulation logique (cause/effet, déduction, illustration, induction, etc.), fournir une illustration, faire confiance à la grammaire de la langue.

Exemple d’un texte de Saint-Thomas d’Aquin, Somme Théologique, II-II, q.66,art.7

Quels sont les mots ou expressions à expliquer, ou dont il vous faut identifier le sens ?

En effet, rien de ce qui est de droit ne saurait déroger à ce qui est de droit naturel ou de droit divin. Or selon l’ordre naturel institué par la divine providence, les réalités inférieures sont subordonnées à l’homme, afin qu’il les utilise afin de subvenir à ses besoins.

Les questions à se poser : de quelle nature relève le droit naturel ? Ou trouve-t-on le droit divin, c’est à dire dans quelle tradition ? Comment et pourquoi la divine providence institue-t-elle l’ordre naturel ? Pourquoi ces réalités sont-elles définies par l’auteur comme inférieures ? Pourquoi l’homme occupe-t-il cette position de supériorité ? Pourquoi cette finalisation de l’ordre naturel ?

 

 


4) La critique

Trouver quelques idées dont vous pouvez proposer une critique. Insérez les critiques dans le plan détaillé. Ne faites pas une partie critique à part. Les critiques peuvent prendre en charge un paragraphe, une proposition ou l’intégralité de la thèse de l’auteur.

 

Exemple : dire que rien de ce qui est de droit ne peut contredire ce qui est de droit naturel ou de droit divin, c’est donner au droit une certaine origine. Est-ce la seule possible ? Comment fonder une règle idéale de justice, universelle, nécessaire ? Que suppose le droit divin ? Ces deux interrogations vont vous mener vers un examen critique de l’extrait.

En effet, rien de ce qui est de droit ne saurait déroger à ce qui est de droit naturel ou de droit divin. Or selon l’ordre naturel institué par la divine providence, les réalités inférieures sont subordonnées à l’homme, afin qu’il les utilise afin de subvenir à ses besoins.

 

 

III-La rédaction

1) Introduction

a)  Origine de l’objet du texte  en construisant une contradiction ou en le définissant comme universel, nécessaire et urgent.                       

b)  Problématique                                 (Trois questions)

c)   Hypothèses logiques de réponse  (Celle de l’auteur et une autre)

 

2) Corps du développement

Autant de parties dans le développement qu’il y en a dans le texte lui-même.Vous suivez votre plan détaillé construit au brouillon en n’oubliant pas d’expliquer la progression de l’extrait : justifiez le passage d’un paragraphe à un autre.

 

3) Conclusion

Rappel du problème, de la solution de l’auteur et du chemin parcouru.

 

B.Guitton

Rédigé par Bruno Guitton

Publié dans #Méthodologie

Repost 0
Commenter cet article